Simple It, le Blog

Presse

Simple IT : 175 000 € de CA en 2009

2009 aura été l’année du début de l’accélération chez Simple IT. Alors que début 2009 il y avait peu de monde et assez peu d’activité au bureau (0, 1, 2, puis 3 stagiaires), la fin de l’année aura été marquée par l’embauche de nos 2 premiers salariés (Marie et Romain) et le lancement du premier Livre du Zéro sur fond d’accroissement rapide du chiffre d’affaires.

De fait, je pense avoir eu la chance de vivre une expérience assez incroyable : voir en une seule année des petits bureaux vides se remplir, l’activité devenir plus intense, jusqu’à rechercher de nouveaux bureaux en novembre / décembre. Pierre m’a rejoint dans le courant de l’été et a commencé son travail sur le pôle commercial ce qui a permis d’augmenter notablement notre chiffre d’affaires.

175 000 € de chiffre d’affaires en 2009

Le chiffre d’affaires, parlons-en justement. Il était de 75 000 € en 2007 et 2008, les deux premières années du lancement de l’entreprise alors que nous étions encore étudiants tous les deux. Ce chiffre s’est fait “tout seul” si je puis dire, sans véritable effort commercial.

En 2009, avec l’arrivée de Pierre et la mise en place de nouveaux produits, comme le Livre du Zéro “Apprenez à programmer en C“, le chiffre d’affaires s’est élevé à 175 000 €. Cela représente une évolution de +133% en un an. Il est intéressant de noter qu’une partie non négligeable de ce chiffre d’affaires s’est réalisée en seulement 2 mois avec le lancement du Livre du Zéro.

Les pôles d’activité de Simple IT

Notre activité est aujourd’hui bicéphale, avec 2 pôles principaux :

  • Le pôle Web : il représente en 2009 68% du chiffre d’affaires, en bonne progression par rapport à 2008 (+58%). Il correspond essentiellement à la vente d’espaces publicitaires en ligne (nous avons récemment retiré Google Adsense pour diverses raisons que nous avons exposées), ainsi qu’aux partenariats noués avec des formations et des hébergeurs web.
  • Le pôle Edition : il représente 32% du chiffre d’affaires en 2 mois d’activité (le lancement du livre n’étant intervenu qu’en novembre). Il est représenté par le premier livre de la collection, “Apprenez à programmer en C“.

Répartition de l'activité Simple IT en 2009

Le lancement du livre a été un succès qui a largement dépassé nos attentes, puisque nous avons déjà épuisé notre stock de 4000 exemplaires vers la fin janvier 2010. Une réimpression a donc eu lieu il y a environ un mois. Ces ventes du livre se sont faites essentiellement sur le Site du Zéro et dans des petites et moyennes librairies, donc sans l’aide de la grande distribution où le livre n’est pas encore présent.

Et pour 2010 ?

Le Livre du Zéro est en cours de référencement en grande distribution (FNAC, Virgin, Leclerc Culture, etc.) et devrait notamment paraître à la FNAC dans les prochaines semaines où nous savons que la demande est forte.

En 2010, nous prévoyons d’autres sorties dans la collection Livre du Zéro. La première à venir sera celle du livre sur PHP, qui est actuellement en cours de refonte intensive en ligne. D’autres titres sont prévus au cours de l’année et nous avons l’intention de collaborer avec de nouveaux auteurs (je n’ai pas l’intention d’être le seul auteur de la collection ;o). Des informations sur notre recherche d’auteurs seront données à ce titre sur le Site du Zéro.

Enfin, notre activité d’édition n’a nullement l’intention de faire de l’ombre à l’activité web, puisque nous allons continuer à promouvoir de nouveaux cours sur le site ainsi que de nouveaux services. 2010 sera notamment l’année de l’ouverture à des cours sur de nouvelles thématiques, comme les mathématiques.

PDFCommuniqué de presse

Comment nous avons mis en place un service communication

Les startups dans le domaine des nouvelles technologies ne peuvent pas y couper : elles ont besoin d’un service de communication. Cela concerne, il est vrai, plutôt les entreprises qui proposent des services innovants, ce qui est le cas de la plupart des startups web, car il est toujours plus intéressant de communiquer sur un nouveau type de produit.

Qu’est-ce que la “communication” ?

Communication

Concrètement, on appelle communication tout ce qui fait parler d’une entreprise et qui la fait connaître au monde extérieur. Cela inclut notamment :

  • Relations publiques (présence sur des salons, évènementiel)
  • Publicités (spots tv, dans la rue, etc)
  • Relations presse

Bien entendu, une entreprise qui fait de la communication n’attaque pas forcément tous ces terrains de front (d’ailleurs j’en ai probablement oublié beaucoup). En ce qui nous concerne par exemple, nous travaillons sur la présence sur les salons et sur les relations presse.

De plus, on se concentre actuellement sur la communication externe, mais il faut aussi savoir qu’il existe aussi une communication interne (notamment dans les grandes entreprises). En effet, informer l’extérieur de ce qu’on fait c’est bien, mais on peut aussi avoir besoin d’informer les employés de l’entreprise pour qu’ils soient tenus au courant de notre stratégie, de notre mode de fonctionnement, etc.

La communication est un métier à part entière que l’on peut notamment apprendre dans certaines écoles spécialisées (spéciale dédicace à ma petite soeur :-° ).

Pourquoi avez-vous besoin de communiquer ?

On pourrait se demander l’intérêt de travailler la communication autour du Site du Zéro et de Simple IT en général (qui englobe maintenant le Livre du Zéro). Après tout, le SdZ est effectivement bien assez connu parmi les étudiants en informatique, c’est vrai.

Pourtant, il y a certaines zones d’ombre quoi qu’on en dise. Par exemple, la communication auprès des entreprises est jusqu’ici restée quasi-nulle : peu d’entreprises ont entendu parler de nous. Pourtant, certains de leurs employés peuvent être en recherche de formation et le SdZ constitue un bon moyen de s’auto-former à plusieurs langages des nouvelles technologies. De même, il est toujours intéressant d’établir des contacts directs avec d’autres entreprises, c’est un moyen efficace à terme de travailler avec certaines d’entre elles, de développer des synergies (l’entreprise a besoin de nous, nous avons besoin d’elle, on fait un accord qui profite à toutes les deux).

D’autre part, la presse spécialisée parle parfois spontanément du Site du Zéro mais elle reste assez dépourvue lorsqu’elle a besoin de données pour compléter son article. En effet, à moins d’être journaliste et de suivre le Site du Zéro depuis longtemps, on ne sait pas forcément d’un seul coup d’oeil combien il y a de membres, quelle a été la croissance, ce que fait la boîte, qui est derrière et quelles sont leurs formations, etc. Autant d’informations qui se retrouvent dans ce qu’on appelle un dossier de presse par exemple.

Enfin, les formations elles-mêmes (c’est-à-dire les écoles) ne connaissent pas toujours le SdZ. Les directions des établissements nous découvrent parfois alors qu’on existe depuis 10 ans et que la plupart de leurs élèves connaissent le site. Ceci est néanmoins en train de changer progressivement.

Qu’avez-vous fait récemment à ce sujet ?

Nous n’avons jamais vraiment ouvert de service communication au sein de Simple IT. Pourtant, depuis début septembre une nouvelle personne travaille pour nous : Marie Dubuc. Il s’agit de la soeur de Pierre, le monde est petit en effet. ;-)

Marie n’est pas à proprement parler salariée de Simple IT, elle agit en tant que prestataire de services. Elle a donc sa propre entreprise qui facture Simple IT pour le travail effectué. Voilà pour le détail administratif.

Son travail jusqu’ici a été très varié. Je vais certainement oublier quelques détails mais pour avoir une idée voici un début de liste :

  • Mise en place d’une charte graphique pour l’entreprise : choix de couleurs, de polices récurrentes, d’un type de “présentation” qui rappelle notre image.
  • Création d’un modèle de papier à lettre suite à la création de cette charte graphique
  • Création du dossier de presse et mise à jour régulière en fonction des nouveautés
  • Création et envoi des communiqués de presse aux journalistes lorsque nous avons une information importante à faire passer. Les journalistes reçoivent chaque jour de nombreux communiqués de presse dans lesquels les entreprises les informent des nouveautés de leur activité. Libre ensuite aux journalistes de choisir une information dans le lot et d’approfondir le sujet.
  • Mise en place d’une veille presse pour être informé dès qu’on parle du site ou de Simple IT. Des services tels que l’Argus de la Presse proposent ça, mais sur le web Google Alertes fait aussi très bien l’affaire en plus d’être gratuit.
  • Alimentation et gestion de la revue de presse dès qu’un article parle de nous.
  • Création des maquettes des publicités (notamment celles qui présentent le Livre du Zéro sur le site) et coaching de notre graphiste préféré (Jiyong) pour la réalisation. En clair, Marie fait des schémas et prépare les textes puis les soumet à Jiyong qui se charge de produire les illustrations et qui apporte sa touche de créativité.
  • Création des maquettes de la PLV (Publicité sur le Lieu de Vente) et coaching du graphiste à nouveau. La PLV concerne pour faire simple tout ce qui nous représente sur les salons : affiches, flyers, totem, stand “parapluie” (c’est pas moi qui ai inventé le nom :-° ), “valise”, stickers et goodies.
  • Gestion du standard téléphonique de l’entreprise pour la presse, pour les journalistes qui pourraient avoir des questions supplémentaires à poser notamment ou qui souhaiteraient nous contacter pour interview. Par exemple l’article de Dynamique Entrepeneuriale résulte d’une interview téléphonique.
  • Organisation d’évènements ou de concours, recherche de sponsors pour des lots éventuels
  • Gestion de la présence sur les réseaux communautaires type Facebook et animation

Ca en fait du travail, et pourtant j’ai probablement oublié pas mal de choses encore. ;-)

N’est-ce pas surdimensionné par rapport à vos besoins de visibilité ?

Comme vous pouvez le voir, il y avait beaucoup à faire et il reste beaucoup à faire. La réponse est donc non, ce n’est pas surdimensionné. On aurait pu gérer le coaching du graphiste nous-mêmes mais nous avons (beaucoup) à faire ailleurs, notre temps étant par définition limité il devient nécessaire au bout d’un moment de déléguer certaines tâches, ici liées à la communication.

Certaines entreprises (dites “de communication”) peuvent accompagner une entreprise naissante dans sa stratégie de communication. C’est leur travail à part entière. Néanmoins, nous avons préféré un rapport plus direct avec la personne en charge de notre communication, car nous avions besoin d’être sûrs que cette personne comprenne et respecte notre image et nos valeurs. Le problème quand on délègue à une entreprise inconnue, c’est le risque qu’elle dise parfois n’importe quoi. ;-)

C’est donc pour cela que nous avons mis Marie en charge de la communication depuis début septembre et une part très importante de travail a déjà été abattue. L’espace presse a été refondu (entre autres) suite au démarrage de son activité.

Et maintenant ?

Marie a toujours assez de travail pour ne pas s’ennuyer avant un bon moment. Elle prépare notamment quelques détails juridiques pour un futur concours que l’on va organiser prochainement (comment ça, moi, faire du buzz ?).

Ses coordonnées sont présentées sur l’espace presse. Vous pouvez aussi lui envoyer un message via le formulaire de contact presse. Si vous connaissez parmi vos amis ou votre famille des journalistes susceptibles d’être intéressés par le Site du Zéro (et le Livre du Zéro), n’hésitez pas à communiquer leurs coordonnées à Marie.

Enfin, puisqu’on parle de communication et si le sujet vous intéresse, sachez que le dernier numéro de Dynamique Entrepreneuriale propose un dossier entier sur la communication sur internet. Bien entendu, la communication ne se fait pas que sur internet, mais il y a déjà beaucoup à dire rien que sur ce secteur !

Le Site du Zéro dans Dynamique Entrepreneuriale

Après une période de bourre intense mais passionnante, dont je vous raconterai plus longuement les détails dans quelques jours, on commence un tout petit peu à souffler chez Simple IT. La preuve, je peux même prendre 5 minutes pour écrire un billet et vous annoncer une parution du Site du Zéro – et plus précisément de votre serviteur – dans la presse.

DynamiqueVous vous souvenez du journal Dynamique Entrepreneuriale dont je vous avais parlé et que je vous avais recommandé ? Le monde est petit, il se trouve que j’ai été interviewé par ce même journal il y a quelques temps et me voici dans le dernier numéro !

Le n°8 de Dynamique Entrepreneuriale (octobre / novembre) vient en effet de sortir. Vous pouvez le télécharger sur le site officiel ou plus directement sur ce lien. Il intéressera bon nombre d’entre vous car le sujet du dossier principal de ce numéro concerne la communication sur internet.

Vous retrouverez votre serviteur en page 17. Vous pouvez consulter l’extrait directement sur la section Presse du Site du Zéro.

Personnellement, je vous recommande chaudement la lecture de la section “Conseils de pros” (à partir de la page 10) qui détaille le parcours d’entrepreneurs qui ont réussi. Ils ont un certain nombre de conseils à donner que je trouve extrêmement pertinents et qui me parlent beaucoup. Je retiens notamment :

  • Se fixer un objectif, car sans cela on ne sait pas si on avance et donc on n’avance pas.
  • Etre tenace, c’est-à-dire ne pas lâcher le morceau même si on vous dit que “ça ne marchera pas”, sans forcément être borné. La frontière entre les deux est mince et il faut pouvoir réagir à temps si on se rend compte que ça ne marche pas, mais il faut aussi savoir tenir bon dans la tempête. Un site web comme priceminister a par moment été à deux doigts de couler, et pourtant aujourd’hui il incarne une des réussites de l’entrepreneuriat web français.
  • Ne jamais tout faire uniquement pour l’argent : car l’argent est le moteur d’une entreprise, il faut bien entendu chercher à en gagner. Mais l’entreprise est incomplète si elle n’a que cet objectif en tête. Elle doit avoir un rôle et communiquer des valeurs.
  • Ne recruter que les meilleurs, c’est-à-dire aussi savoir recruter meilleur que soit. Comme le disait Pierre Bellon, Président du groupe Sodexo, avec une modestie qui est la sienne lors d’une soirée à laquelle j’ai participé avec Pierre : “Mon talent a été de savoir recruter des personnes plus talentueuses que moi. Ce sont elles qui ont fait de ma société ce qu’elle est devenue aujourd’hui“.