Simple It, le Blog

Les oubliés des formations sur l’informatique

Cette semaine, j’ai eu comme un tilt. Dans la même journée, deux évènements distincts se sont produits. Et ce n’est qu’au moment où j’ai fait la connexion entre les deux que je me suis dit : “mais bien sûr !”.

Evènement n°1 : le billet relayé par Hacker News

Donc un matin cette semaine, je parcours le flux RSS de Hacker News (comme pratiquement tous les matins). Et je tombe sur un article dont le titre m’intrigue : Modern Tech Education Isn’t Adressing An Important Audience (“l’éducation sur les nouvelles technologies fait l’impasse sur un public important”). Forcément, le sujet m’intéresse. Je lis.

On y parle des sites qui marchent fort aux Etats-Unis, notamment Codecademy et Treehouse. Là-bas, la hype veut que tout le monde apprenne à coder. A tel point que le maire de New York, Mickael Bloomberg, avait fait sensation en annonçant qu’il allait apprendre à programmer sur Codecademy. Ce que dit l’auteur de l’article, c’est que tous ces sites oublient de s’adresser à une partie importante de la population. Il y distingue 3 groupes différents d’apprenants sur les nouvelles technologies :

  • Les professionnels du développement : ils ont besoin de se former, c’est leur métier, ils doivent être en mesure de coder en HTML, CSS, PHP, Python…
  • Les professionnels des nouvelles technologies non techniciens : ce sont les chefs de projet, les personnes du webmarketing, certains entrepreneurs… Ils travaillent tous les jours avec des développeurs, ils ont besoin de communiquer avec eux et de les comprendre, et ils cherchent à avoir une culture générale en informatique sans forcément mettre les mains dans le cambouis.
  • Les amateurs : ils ont quelques minutes à tuer et veulent avoir le sentiment d’avoir appris quelque chose aujourd’hui et de se coucher moins bête.

… Lire la suite ►

xMOOC, cMOOC… Qu’est-ce qui marche vraiment ?

Comme je l’expliquais dans le billet précédent, on voit émerger de plus en plus d’initiatives de cours en ligne ouverts. Le phénomène a pris le nom de MOOCs (Massive Open Online Courses).

Je trouve passionnant d’observer comment ces cours en ligne se déroulent, les succès autant que les échecs. Ces nombreux essais nous apprennent beaucoup sur ce que les cours en ligne peuvent apporter, mais aussi ce qui ne marche pas et les limites des modèles actuels.

xMOOC vs cMOOC

Pour faire simple, on distingue deux approches différentes de cours en ligne :

  • Les xMOOCs : le ou les enseignants rédigent un cours qu’ils dispensent à leurs élèves. C’est le modèle “classique” de la salle de classe… sauf qu’appliqué à Internet le cours s’adresse potentiellement à des milliers d’élèves. Cela reste une approche très “top-down” : l’enseignant sait et il divulgue son savoir.
  • Les cMOOCs : chaque élève peut potentiellement devenir un enseignant qui apporte sa pierre à l’édifice du cours quand il peut faire une contribution. On parle de connectivisme (un sujet présenté notamment par Stephen Downes dans son dernier livre). S’il n’y a pas d’enseignant, il y a néanmoins des organisateurs qui structurent les discussions et contenus proposés.

… Lire la suite ►

L’avènement des MOOCs


Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un phénomène qui prend de l’ampleur : les MOOCs (que l’on prononce “mouk” !). Cela fait un peu plus d’un an que le monde de l’éducation et de la formation s’active autour du sujet, et ces derniers mois en France, nous avons pu le constater, c’est carrément devenu l’ébullition. Il ne se passe pas un jour (et je ne plaisante pas) sans que je reçoive un e-mail qui me parle de MOOC. Comment en est-on arrivé là ?

Qu’est-ce qu’un MOOC ?

Un peu de définition avant d’aller plus loin : MOOC signifie “Massive Open Online Course”, c’est-à-dire “cours en ligne ouvert et massif”. Le concept peut être résumé simplement : mettre en ligne un cours en accès gratuit pour l’enseigner à un maximum d’élèves.

Qui est l’élève ? Vous, moi, n’importe qui. Vous n’avez pas besoin de faire partie d’une université pour accéder au cours en ligne. Connectez-vous sur un site qui propose un “MOOC”, inscrivez-vous et suivez le cours qui vous intéresse. Vous pouvez apprendre même si vous n’êtes pas étudiant, par exemple en cours du soir si vous préparez une reconversion professionnelle ou même juste par curiosité !

Si je devais résumer le principe dans un schéma, cela donnerait quelque chose dans ce goût-là :

Principe de fonctionnement d’un MOOC (cliquez pour agrandir)

En réalité, il y a beaucoup d’autres possibilités et concepts autour des MOOCs. Mais disons que si vous comprenez ce schéma, vous avez déjà compris le principe de base derrière un MOOC. ;-)

… Lire la suite ►

Le Site du Zéro en vidéo : le making of !

Il y a quelques jours, nous diffusions la vidéo de présentation du Site du Zéro. Pour ceux qui l’auraient manquée, la voici !

On a tendance à l’oublier, mais ce type de vidéo ne se prépare pas en un claquement de doigts. Le tournage lui-même a duré une journée complète (un samedi) et a réuni aussi bien l’équipe de Simple IT que des membres de la communauté du site, des collègues et des amis. Et il ne faut pas oublier le travail formidable en amont (script, scénario…) et en aval (montage, effets spéciaux…) de l’équipe de tournage !

… Lire la suite ►

Hackaton au bureau !

Nous avons organisé notre premier hackaton au bureau cette semaine ! Le concept est simple. Mettez 9 personnes dans une pièce (développeurs, graphistes et Pierre et moi compris !) et donnez-leur un défi : développer et mettre en ligne 15 fonctionnalités importantes et attendues en 2 jours.

Hackaton au bureau !

Le hackaton du Site du Zéro, c’était :

  • 9 candidats
  • 1 pièce close
  • 28 caméras
  • 8 pizzas
  • 15 fonctionnalités à mettre en ligne en 2 jours

Un sacré défi qui a donné des résultats très concrets ! Bravo à Jonathan, Vincent, Sylvain, Kévin, Alexandra, Jiyong et Romain pour le travail de dingue abattu en si peu de temps !

La carte des connaissances est en ligne sur l’accueil du site, nouveaux menus d’accès rapide aux tutoriels, lancement d’une version vidéo du tutoriel HTML5, liens de navigation entre tutoriels revus et corrigés, indication des cours recommandés pour les débutants, mise en avant des cours stars du site pour chaque thématique, signatures sur les forums, mini-biographies des membres, amélioration du système de notifications, améliorations de la pertinence de la recherche, enquête automatique de satisfaction des visiteurs et bien d’autres choses ! Tout ça est dès maintenant visible en ligne sur le Site du Zéro ! :)

Cadavres de tasses de café le lendemain matin